Nouveaux produits

Meilleures ventes

Informations

Café Moka Sidamo

Ethiopie - Sidamo - Lavé - Type A -Q2 - NYALA.

Le café Sidamo au corps équilibré révèle à la tasse une explosion de saveurs grâce à sa pointe d'acidité parfaite. Notes d'agrumes et de fruits rouges à la persistance exceptionnelle.

Conditionnement : En poche de 250g ou de 500g

Plus de détails

5,10 € TTC

  • 250g
  • 500g

En savoir plus

Café Moka Sidamo

Histoire & Économie

Café Moka Sidamo

Des cafés sublimes au goût unique et exquis!
Berceau du café, l’Ethiopie cultive exclusivement l’espèce botanique « Arabica » à des altitudes situées entre 1500 et 2300 mètres au dessus du niveau de la mer.
Plus le café est cultivé dans les hauts plateaux, meilleure est la qualité organoleptique du grain torréfié, notamment en terme de vivacité.
On appelle les cafés éthiopiens « les cafés Moka » car ils étaient autrefois exportés depuis le Port de Mocha au Yémen, dans la péninsule arabique. On compte plusieurs types de moka.
Avec 400 000 hectares de zones cultivées, le café occupe encore une place centrale dans l'économie Ethiopienne, notamment concernant les devises.
Le pays est le 5ème producteur et le dixième exportateur mondial. 60% de la production est exportée, soit 172000 tonnes/an.
Les caféiers sont cultivés : sous ombrages forestiers naturels (15%), semi forestier (35%), en association avec d’autres cultures (35%) ou encore en plantation intensive (15%).
80 % des cafés sont des cafés dits « naturels » car ils sont traités par voie sèche et le restant, soit 20 % des cafés, sont dits « lavés ». Il y a un vrai potentiel pour l’évolution de la filière, notamment avec des stations de lavage.
La quasi-totalité des producteurs n’utilise pas d’intrant chimique. Le café éthiopien pourrait être reconnu comme biologique mais le pays n’a pas mis en place la certification car sans doute trop coûteuse.
Le saviez-vous ?
La légende prétend que c’est un berger (répondant au nom de Kaldi) qui a découvert les vertus excitantes du café lorsqu’une de ses chèvres s’est mise à faire des bonds après avoir mangé quelques graines… L’usage et la culture furent diffusés par les moines pour se maintenir éveillés pendant les longs offices nocturnes.
Dès le XVe siècle, un grand maître des Soufis, Ali ben Omar Al-schadli, crée le port de Moka. Pendant longtemps l’Ethiopie garde le monopole du marché.
Au XIXe siècle, ce pays commercialise déjà des cafés spéciaux du Moka d’Harrar classés de type grade 1 et 2, vers Londres, Marseille, New York et Trieste.

Zone de production

Café Moka Sidamo

Région de Sidamo 14%

Située dans le Sud de l’Ethiopie, la région de Sidamo doit son à un groupe ethnique: les Sidamas, peuple vivant dans le sud-ouest de l'Éthiopie. Moka Sidamo (11 % de la production). La qualité lavée est très recherchée. Moka Yrgacheffe (3 %). Ce café est lavé, il est considéré comme un des meilleurs cafés au monde.

Région de Kaffa 27%

Kaffa est une province du Sud-Ouest de l'Éthiopie dont la capitale est Jimma. Cette province fut créée en 1942 lors de la réorganisation de l'Empire, après la période d'occupation italienne. Moka Limu. Ce café est lavé. Moka Djimmah à l’ouest de l’Ethiopie. C’est un café séché. Il représente près de la moitié des exportations.

Région de Walläga 40 %

Dans la région de Walläga, il existe des Mokas lavés et des Mokas natures. Moka Lekempti : Ce café est nature. Moka Gidaamii : Ce café est nature. Dans la forêt de Lalo, ce terroir est probablement le plus haut du monde ! A plus de 2400 mètres d’altitude, les caféiers poussent à l’ombre des arbres forestiers et fruitiers.
Moka Homa : Ce café est lavé. Homa se situe à l’Est de Walläga, dans la région de Gimbi.

Région de Harrar 19%

Harar est situé dans la partie orientale du pays dans la région populaire Harari, à une ltitude de 1885 mètres. Moka Harrar. C’est un café séché naturellement au soleil.

Caractéristiques de production

Café Moka Sidamo

Espèces botaniques : Arabica
Variétés botaniques : Moka et ses dérivés cultivés selon l’altitude et le terroir.
Altitude : 1500 à 2300 mètres
Ombrage : Arbres forestiers et arbres fruitiers
Méthode de Récolte : Manuelle et sélective
Traitement : Méthode par voie humide - Méthode par voie sèche
Préparation : Triage manuel
Période de récolte : Octobre à avril et août à décembre
Conditionnement : Sac de 60 kg

Classification des cafés

Café Moka Sidamo

Les « Moka » d’Éthiopie sont décrits par le biais des 2 éléments suivants :

Le « cru »

Cet élément est définit par la région de production ainsi que par le mode de traitement. A titre d’exemple, on trouve dans la région de « Kaffa » des mokas issus de la voie humide nommés « Moka Limu » et des Mokas issus de la voie sèche nommés « Moka Djimmah ».

Le nombre de défauts

Le grade correspond à un nombre de défauts maximum pour un échantillon de 300 grammes.

Grade 1 … de 0 à 3 défauts
Grade 2 … de 4 à 12 défauts
Grade 3 … de 13 à 25 défauts
Grade 4 … de 20 à 45 défauts
Grade 5 … de 46 à 100 défauts
Grade 6 … de 101 à 153 défauts
Grade 7 … de 154 à 340 défauts
Grade 8 … plus de 340

(Les exportations des trois derniers grades sont interdites.)

12 autres produits dans la même catégorie :