Meilleures ventes

Informations

Café Colombie


Quindio - Lavé - Excelso - MACAO
Café équilibré et tout en rondeur sur des notes de fruits frais

Caractère : harmonieux
Répertoire aromatique : fruité

Conditionnement : En poche de 250g ou de 500g

Plus de détails

5,80 € TTC

  • 250g
  • 500g
  • 1kg

En savoir plus

Café Colombie

Le terroir du Quindio produit environ 10% du café Colombien. Il est l'un des départements, avec les départements Caldas et Risaralda, constituant l'Axe des producteurs de café. Situé entre 1000 et 1800 mètres d'altitude, c'est un terroir extrêmement riche qui produit de très faibles quantités d'un café réputé mondialement pour sa qualité. Les indiens Quimbaya y sont pour quelque chose car ils ont transmis leur respect de la nature. Aujourd'hui, on appelle les habitants les Quindianos. Ce café est un café de coopératives, produits par de petits producteurs de la région du Quindio.

Plantation / Coopérative / Label : Macao
Plantation / Coopérative / Label : Macao
Producteur : Several small producers
Région : Quindio (Colombie)
Variété : arabica - blend de variétés
Altitude : 1600m
Process : Lavé
Grade : Excelso
Période de récolte : Septembre à Décembre

Histoire & Économie

Café Colombie

Les premiers plants, originaires des Antilles Française, ont été introduits en 1808 par des prêtres jésuites. La première expédition de café a été réalisée en 1835. A Partir de 1860, le café est devenu la principale culture d’exportation du pays.
La Colombie est aujourd’hui le troisième producteur mondial, derrière le Brésil et le Vietnam. La production Colombienne d’Arabica représente environ 10 % de la production mondiale ! Le pays exporte 75 % de sa production.

Les zones de production, qui s’étendent sur 875.000 hectares, se concentrent du Nord au Sud dans les montagnes des Andes. 53% des municipalités produisent du café sur le territoire colombien.
500.000 familles vivent directement de la caféiculture. 66% des 2,7 millions de caféiers poussent dans des plantations modernes, le reste étant géré par de petites entreprises familiales.
Le pays se concentre surtout sur le café de qualité en utilisant exclusivement la méthode de traitement par « voie humide ». Dans le jargon professionnel, on appelle les Arabica lavés Colombiens les « Mild Washed Arabica ».

Depuis 1927, la Fédération National du Café Colombien est l’institut chargé d’encadrer la filière café. Ses actions sont focalisées sur quatre priorités : la ferme, les communautés rurales, l’environnement et l’éducation des jeunes désirant s’installer dans la caféiculture.

Un système d’informations de la production de café (SICA) a été mis en place dans le but de suivre la qualité. Il s’agit d’une plateforme électronique sur laquelle les caféiculteurs enregistrent les données de leurs plantations (nombre de caféiers, espèce associées, intrants utilisés, etc.). Les données sont en permanence actualisées. Le Centre de Recherche Cenicafé analyse ces données et sert de référence technique aux petits producteurs.
Le saviez-vous ? On observe deux récoltes distinctes en Colombie : la récolte principale et la seconde récolte appelée «Mitica ». Les cafés issus de la récolte principale sont perçus comme étant de meilleure qualité.

Zone de production

Café Colombie

Les terroirs exceptionnels sont étroitement liés à la diversité des conditions géographiques de Colombie. Les facteurs de production (nature du sol, disponibilité en eau, choix variétale, ensoleillement, altitude) ont montré leur influence sur le goût à la tasse. La Cordillère ouvre des perspectives pour la diversité des cafés à la tasse.

La Région du centre - 50 %
Dans cette région centrale, les saisons sèches et humides s’alternent ce qui permet la récolte de café frais toute l’année. La récolte principale se fait entre septembre et décembre alors que la petite récolte se déroule entre avril et juin.
Colombian Coffee Growers Axis - C’est le nom donné aux départements de Caldas, Risaralda et Quindío. Cette zone est liée à la sphère culturelle d’Antioquia ou région de Paisa, qui a été colonisée au 19e siècle par les Antioquian Arrierios, ou « conducteurs de mules ». C’est pourquoi les successeurs du Vieux Calda gardent des liens culturels très étroits avec Antioquia, comme par exemple dans le dialecte, la cuisine et l’architecture.
Le territoire est bordé par la cordillère Orientale et Occidentale. La pousse du café est omniprésente dans cette région, des pentes de cordillères jusqu’aux plaines des vallées formées par les rivières qui parcourent le terroir. Cette géographie particulière donne au café une grande diversité, aussi bien en termes d’arômes que de saveurs. Depuis les collines de Quindío, on trouve un café équilibré avec un arrière-gout de noisette.
Le terroir du Quindío présente des conditions particulières pour la croissance et le développement des caféiers. Il s’avère que les producteurs récoltent de petites quantités. C’est donc une chance de savourer ces fabuleux cafés ! La zone Occidentale du Quindío est irriguée par les rivières Quindío, la Vieja, San Juan, Barragán, Espejo et Rojo. La région Orientale, quant à elle, est dominée par le pic Nevado du Quindío. Ce terroir fait toute la notoriété des cafés « Armenia » dans le Monde !

La Région du Nord
Zone de Santander : Le sud de Santander produit du café vif, équilibré et possédant un bon corps. Il développe des notes aromatiques tropicales, d’herbe fraîche et, quelque fois, de subtiles et délicates notes de tabac. Le café pousse sur de hautes montagnes avec d’abruptes différences d’altitudes, à l’ombre d’une végétation luxuriante. Santander est une région connue et reconnue par tous les Colombiens pour avoir sa propre typicité. Les Cafés originaires de Santander Del Sur sont l’expression même de la culture, d’une certaine majesté et de l’environnement dans lesquels ces grains se développent.
Le café du nord de Satander est bien différent mais possède d’égales qualités. Sa smooth , delicate , clean flavours avec des céréales et parfois des notes de chocolat , mediom body and acidity , associé à une good balance, en font une boisson très agréable( pour le moins ) et ce ,quel que soit sa préparation.
Zone de Sierra Nevada de Santa Marta : Située dans le nord-est, entre 10° et 11 °, isolé des Andes et proche de la côte des Caraïbes, la Sierra Nevada de Santa Marta est la plus haute chaine de montagne Colombienne. Elle monte de manière abrupte, depuis les cotes de la mer des caraïbes jusqu’à ses pics enneigé à 5775m d’altitude.
Les caféiers poussent des deux côtés de la chaine. La pente qui fait face à la côte est le territoire de Magdalena. Les départements de Guajira et Cesar sont situés sur la côte opposée. Les récoltes de café se font chaque année pendant les mois de Novembre, Décembre et janvier. Notons que cette région possède une particularité : en effet, les précipitations de cette zone sont les mêmes que celles de l’autre côté du pays (Nirano) si ce n’est qu’elles se produisent dans les saisons opposées ! La principales variétés de café cultivées sont le Typica et le Tabi. Ces variétés sont toujours sous ombrage. Le profil du café : Les cafés de cette région propose un profil aromatique développant des arômes de noisette. A la tasse, ces cafés sont doux et net avec une acidité nuancée et beaucoup de corps.
Piedemonte Lianero : C’est le nom de la région située le long de la Cordillère Orientale. Elle borde les vastes étendues des plaines Orientales Colombienne. Le café y est cultivé entre 1300 et 1500 m d’altitude sous 3000 et 4000 mm de pluie par an. Les départements de cette région sont Casanare, Boyacá, Meta et Caqueta. Elle produit un plus petit volume de café que les régions traditionnellement productrices de café.
La production de café dans la Piedemonte Lianero est clairement une affaire de petits propriétaires.
L’ensemble des problématiques traditionnelles, liées à ce modèle de production, doivent être réglées : infrastructures, ombrage des caféiers, récoltes de la seconde partie d’année, …
Pour citer quelques exemples du café de cette région, des noms connus ressortent comme Tamra, Centauros, Amazonico…
A cause des contions spécifiques de cette région ainsi que du manque d’infrastructure, le profil de tasse peut considérablement varier d’une récolte à une autre. Néanmoins, il y a un bon potentiel à moyen-terme pour la qualité du café ainsi que pour l’amélioration de sa culture.

La Région du Sud
Les cafés produits dans cette région présentent une saveur acide soutenue, avec un corps moyen. Ils développent des notes aromatiques de caramel et de fruits. La récolte principale se fait d’avril à juin et la secondaire s’opère pendant le mois de décembre. Les méthodes de croissance traditionnelle sont utilisées.
C’est la région la plus proche de l’équateur, elle inclue les départements de Nariño, Huila, Cauca, et de Sur Del Tolima. Cette région est connue pour être la gardienne du massif Colombien : 70% de l’eau potable Colombienne provient de ses pentes, où les vallées verdoyantes et les volcans enneigés ont donnés au sol une richesse ainsi qu’une fertilité extraordinaire.
Nariño : Les plantations des cafés de la région de Nariño sont situées à des altitudes oscillant entre 1600 et 2300 mètres et sont sujettes à des variations journalières de température de 10 à15 degrés, provoquées par des courants chauds qui balayent les canyons de Guaitara et les rivières de Juanambù pendant la journée.
Ces conditions climatiques difficiles forcent les caféiers à s’adapter pour s’auto-protéger, notamment en synthétisant du sucre puis en le stockant dans les graines. Après torréfaction, cette transformation chimique donne au café son acidité et ses notes douces. C’est ce même sucre qui va se mélanger, pendant les cordillères jusqu’aux plaines des vallées formées par les rivières qui parcourent le terroir. Cette géographie particulière donne au café une grande diversité, aussi bien en termes d’arômes que de saveurs. Depuis les collines de Quindío, on trouve un café équilibré avec un arrière-gout de noisette.
Le terroir du Quindío présente des conditions particulières pour la croissance et le développement des caféiers. Il s’avère que les producteurs récoltent de petites quantités. C’est donc une chance de savourer ces fabuleux cafés ! La zone Occidentale du Quindío est irriguée par les rivières Quindío, la Vieja, San Juan, Barragán, Espejo et Rojo. La région Orientale, quant à elle, est dominée par le pic Nevado du Quindío. Ce terroir fait toute la notoriété des cafés « Armenia » dans le Monde !

Caractéristiques de production

Café Colombie

Espèces botaniques : Arabica
Variétés botaniques : Bourbon, Typica, Colombia, Caturra, Maragogype, Tabi
Altitude : 800 à 1900 mètres
Ombrage: Arbres fruitiers et arbres forestiers
Méthode de Récolte : Manuelle et sélective
Traitement : Méthode par voie humide - Séchage naturel sur des aires cimentées ou avec des fours
Préparation : Triage densimétrique et colorimétrique
Période de récolte : Principale récolte : Septembre à décembre - Seconde récolte (la mitica) : Quelques mois plus tard, cela dépend des microclimats
Conditionnement : Sac de 70 kg

Classification des cafés

Café Colombie

12 autres produits dans la même catégorie :